Eurovision 2018 : un super week-end de sélections

Alors que le meeting des chefs de délégations qui marque la deadline pour présenter les chansons qui vont concourir à l’Eurovision 2018 approche à grand pas, nous ne connaissons depuis hier soir et les présentations néerlandaises et chypriotes qu’à peine la moitié des titres participants.
Ce week-end, ce ne sont pas moins de 7 chansons que nous allons découvrir. Ce soir auront lieu 5 finales nationales qui vont déterminer les représentants au concours.

Nous allons vous présenter le programme de la soirée et les forces en présence.
La soirée va débuter à 18H00 avec l’UMK, processus de sélection finlandais. Pour la première fois, les finnois ont désigné une artiste unique, Saara Aalto, deux fois dauphine de l’UMK en 2011 et 2016 et également dauphine de X-Factor UK en 2016. Ce soir, elle va interpréter 3 titres parmi lesquels le public et un jury international devront choisir celui qui défendra les couleurs bleues et blanches en mai prochain. Le titre « Monsters » est le grand favori mais « Queens », sans doute plus original et adapté à la voix puissante de l’interprète peut remporter la victoire, alors que « Domino » paraît largement plus faible.

A 20H00, direction Bratislava ( !) pour la première finale de San Marin de l’histoire. 11 interprètes mais seulement 9 chansons différentes vont lutter pour avoir l’honneur de représenter la petite Principauté à Lisbonne. Le processus de vote a changé à de nombreuses reprises mais c’est principalement un jury qui aura le dernier mot pour désigner la chanson gagnante.
Là encore une grande favorite se dégage, c’est l’Autrichienne Sara de Blue avec sa puissante ballade « Out of the Twilight » mais elle sera challengée par le rappeur de San Marin, Irol , le crooner Italien Giovanni Montalbano et la Suédoise Emma Sandström qui avait réussi l’exploit de massacrer en live la grande favorite de la sélection Finlandaise de l’an passé, « Circles ».

A 20h30, débute une des sélections les plus attendues de ce soir. L’Eesti Laul mettra aux prises 10 titres rescapés des demi-finales. La chanson opéra pop en italien « La Forza » d’Elina Nechayeva est souvent citée en favorite mais les anciens représentants Estoniens Stig Rästa (Home) & Gerli Padar (Sky), la pop façon Avicii de Vaje (Laura) et l’originalité de Liris et Agoh (Drop that Boggie) ont également leur chance dans une sélection très ouverte dont l’issue sera décidée à la fois par le public et par un jury.

A 20h45, direction Reyjkavik pour la finale du Söngvakeppnin 2018 qui verra s’affronter 6 titres. Là encore un favori se détache, Aron Hannes et « Gold digger » semble devoir remporter le trophée mais un groupe de femmes au foyer, Heimlistonar (Kúst og fæjó) pourrait lui disputer la victoire, un autre titre à surveiller est le second interprété en islandais « I stormi » par Dagur, enfin le populaire groupe Attan sera à surveiller si jamais il parvient en super-finale.

A 21H30, c’est à Varsovie que débutera le Krajowe Eliminacje 2018 qui désignera la chanson qui succèdera au « Flashlight » de Kasia Mos sur la scène de l’Eurovision pour représenter la Pologne. 10 titres vont lutter pour obtenir les faveurs d’un jury et du public. Ici également aucun favori clair n’apparaît même si Isabelle Otrebus « Delirium », Gromee feat Lukas Meijer « Light me up » et la récente gagnante du The Voice local Marta Galuszewska « Why don’t we go » sont souvent cités comme potentiels gagnants. Moi je mettrais bien une petite pièce sur la chanteuse d’origine nigériane Ifi Ude « Love is stronger » qui parait être un choix plus audacieux mais peut-être gagnant pour la Pologne.

A peine le temps de se remettre et dimanche matin, l’Azerbaïdjan va présenter sa contribution défendue par la chanteuse de Jazz Aisel tandis que le soir nous partirons direction Lisbonne pour connaître le vainqueur du Festival da Cançao qui aura l’honneur de représenter le pays hôte le 12 Mai prochain.

Le grandissime favori, Diogo Piçarra « Cançao do fim » ayant jeté l’éponge suite à des soupçons de plagiat, la lutte paraît extrêmement ouverte entre Claudia Pascoal « O jardim », Janeiro « Sem titulo » et Peu Madureira « So por Ela » mais là encore un outsider pourrait tirer son épingle du jeu, c’est la pétillante Catarina Miranda « Para sorrir eu não preciso de nada ».

Retrouvez tous ces titres sur les ondes d’EFR12 et n’oubliez pas de voter si vous souhaitez faire progresser vos préférées dans le classement du Hit Parade.

Publié par Jeremy

Journaliste
Suis l’Eurovision depuis 2012

Soutenez la radio

Don Paypal