Eurovision 2019, où en est-on ?

Même si le mois d’août n’est pas le mois le plus prolifique en nouvelles sur le concours, des informations sur l’organisation du concours 2019 et de ses sélections nationales sont quand même tombées.

Tout d’abord, concernant l’organisation, une solution a été trouvée à la dernière minute entre le gouvernement israélien et la KAN (le diffuseur) sur le financement du concours le 14 août dernier. En effet, ce jour, la KAN devait verser une garantie financière (qui sera utilisée en cas d’annulation du concours) de 12 millions d’€ à l’UER ce qu’elle a fait après de longues négociations avec le gouvernement de Benyamin Netanyahou sur fond de relations tendues entre les deux entités. Dans les faits, si la garantie doit être utilisée, le gouvernement la remboursera à la KAN. Grâce au versement de cette garantie, Israël a évité de justesse l’annulation de l’organisation du concours chez eux. Évidemment, le feuilleton de l’organisation n’est pas terminé avec comme prochain épisode, le choix de la ville entre Tel Aviv et Jérusalem. L’annonce devrait être rapide puisque ces dernières années, la ville hôte a été annoncée au plus tard avant le 10 septembre.

Même si l’Israël prend son temps pour l’organisation, la question de la sélection de son candidat finaliste en mai prochain est déjà tranchée. Leur version de Rising Star sera utilisée, comme depuis 2015, pour le choix du représentant. Toutefois, la compétition aura une nouveauté avec le choix de la chanson pour le vainqueur qui sera faite par le public via une émission supplémentaire, après la finale et non en interne comme les années précédentes.
D’autres pays avancent aussi sur leur sélection pour 2019 comme la France où nous avons appris cette semaine quelques changements pour la deuxième saison de Destination Eurovision. Les demi-finales seront en direct, permettant sans doute plus d’interaction avec le public (sans doute avec du télévote dès les demi-finales) et pas de risque de spoils comme l’an passé où les émissions étaient pré-enregistrées.
De plus, nous savons qu’une partie du jury va changer et l’animation par Garou est encore incertaine en raison de problèmes d’emploi du temps.
Au Danemark, les inscriptions pour le Dansk Melodi Grand Prix ont été lancées jusqu’au 26 septembre prochain pour tenter de succéder à Rasmussen tandis qu’en Serbie, un appel à contributions a été lancé pour trouver les chansons qui composeront sa finale nationale. Comme en 2018, la chanson serbe sera dans une des langues de la Serbie. En Suède, enfin, nous connaissons les premiers demi-finalistes du Melodifestivalen. Le duo The Lovers of Valdaro ont été choisis par un jury durant la compétition radio P4 Nästa pour faire partie de la sélection suédoise en février. Un des membres du duo, Erik Gabriel Höiby, a déjà une expérience Eurovision en tant que choriste/danseur pour la Moldavie à Lisbonne en mai dernier.

Pour terminer sur une bonne note, félicitions le jeune pianiste russe Ivan Bessonov qui a remporté le Concours Eurovision des jeunes musiciens à Édimbourg jeudi soir face à 5 concurrents en finale (et 17 au total), Glennis Grace (Pays-Bas 2005) qui s’est qualifié pour les demi-finales d’America’s Got Talent (la version américaine d’Incroyable Talent) cette semaine, Netta pour son premier numéro 1 au US Billboard Dance Club aux Etats-Unis (chanson la plus diffusé dans les discothèques américaines cette semaine) et la présence de « Toy » dans le jeu Just Dance 2019 et Eleni Foureira pour son disque de platine reçu en Espagne pour « Fuego ».

Publié par Benjamin

Fan normand de l’Eurovision
Rédacteur chez eurovision-fr.net

Soutenez la radio

Don Paypal

A LIRE AUSSI