L’anglais toujours très présent à l’Eurovision

Nous connaissons tous les participants au concours de l’Eurovision de cette année. Il est temps pour l’équipe d’EFR12 de se livrer à une petite analyse des 41 candidats sélectionnés pour cette édition du concours musical le plus populaire du monde !

L’anglais reste la langue plébiscitée sur la scène de l’Eurovision

2019 ne sera pas une année différente des précédentes. Les chansons en anglais seront encore une fois de la partie à Tel-Aviv, et cela n’est pas une surprise : Sur les 9 chansons ayant partagé le podium des 3 dernières éditions de l’Eurovision, une seule ne comprenait pas un mot en anglais, la chanson portugaise de 2017. Salvador Sobral ayant fait le choix de garder “Amar Pelos Dois” en portugais à Kiev.

La nouveauté cette année réside dans le grand nombre de sélections nationales organisées partout en Europe… 29 au total en comptant l’Ukraine. 13 pays sur 42 ont ainsi sélectionné leurs représentants en interne, pour n’envoyer que des chansons en anglais. Les 29 autres sélections nationales couronnent souvent des chansons en anglais, mais de plus en plus de chansons proposent un mix entre chansons en anglais et en langue nationale. A titre d’exemple, Roko en Croatie, ou encore Bilal Hassani en France, passeront d’une langue à l’autre en Israël.

Des artistes aux carrières hétérogènes

C’est le fait le plus marquant cette année : de nombreux artistes sélectionnés à l’Eurovision ont une carrière musicale lancée depuis plusieurs années. Darude et Sergey Lazarev ont émergé à la fin des années 90, Tamara Todevska est connue des fans de l’Eurovision depuis 2008, Tamta, qui représentera Chypre, a sorti son premier album en 2006, Kate Miller-Heidke pour l’Australie a sorti le sien en 2007…

A contrario, certains artistes feront les grands débuts de leur carrière professionnelle sur la scène de Tel-Aviv : Michael Rice pour le Royaume-Uni, Kobi Marimi pour le pays hôte, Eliot Vassamillet pour la Belgique, et évidemment Bilal Hassani pour la France.

La présence d’artistes confirmés et de chanteurs novices est dans l’ADN de l’Eurovision : certains pays considèrent que le concours doit être un tremplin pour des carrières musicales, alors que d’autres “jouent la gagne” et n’hésitent pas à sélectionner des artistes originaux, parfois déjà très connus. 2019 se distingue cependant par le fait que presque tous les artistes se classent dans l’une ou l’autre de ces catégories, et qu’il ne semble pas y avoir d’artistes “intermédiaires”, c’est-à-dire des artistes connus dans leur pays et qui cherchent à percer à l’international.

2019, une année presque comme les autres ?

41 candidats pour le titre, une grande part de chansons en anglais, de nombreux artistes qui commencent leur carrière et tant d’autres qui connaîtront leur apogée à Tel-Aviv… La recette de l’Eurovision aujourd’hui semble immuable. Et pourtant… La télévision israélienne va certainement nous réserver quelques surprises, et marquer de son empreinte cette édition 2019 du concours musical. L’équipe d’EFR12 sera présente en Israël en mai prochain pour assurer la couverture de l’événement, et pour vous tenir informés de tout ce qui se passera à Tel-Aviv pendant la semaine de l’Eurovision !

Publié par Killian

Killian… Amateur depuis 2011

Soutenez la radio

Don Paypal

A SUIVRE AUSSI