L’histoire des ouvertures et entractes

Il y a quelques jours, le diffuseur hôte de l’Eurovision 2019, la KAN a dévoilé le nom des artistes qui seront en entracte et en ouverture du concours dans quelques semaines. C’est donc l’occasion dans cet article de découvrir leurs noms mais également de plonger dans l’histoire des ouvertures et entractes du concours depuis ses débuts.

Le 14 mai prochain, c’est la gagnante en titre du concours, Netta qui ouvrira la compétition et la première demi-finale avec une nouvelle version de “Toy”, titre qui lui a permis de gagner le trophée du concours à Lisbonne. Ce n’est pas la première fois que cela arrive même si cela reste une tradition récente d’ouvrir la première demi-finale avec le titre vainqueur de l’année précédente. La première étant Loreen avec “Euphoria” en 2013, suivi d’Emmelie de Forest en 2014, de Conchita Wurst en 2015 et Måns Zelmerlöw en 2016. Ces deux dernières années, “1944” et “Amar pelos dois” ont été chanté en entracte de la première demi-finale par respectivement Jamala en 2017 et certains candidats de 2017 en 2018.

Netta chantera également en finale, un nouveau single qui sortira probablement dans les prochains jours . Une occasion de promouvoir à l’échelle mondiale son travail, de tenter de consolider et/ou développer sa carrière avec le boost donné par le concours souvent utilisé par les gagnants en titre. La première à l’avoir fait n’est rien qu’autre que Céline Dion en 1989, qui après avoir interprété “Ne partez pas sans moi”, a chanté pour la première fois une chanson inédite, qui deviendra ensuite son premier succès américain, “Where Does My Heart Beat Now”.

Après Céline Dion, évoquons une autre reine de l’industrie musicale, Madonna. La Queen of Pop devrait chanter lors de la finale deux chansons, un ancien titre, le sulfureux (à l’époque) “Like A Prayer” et un nouveau, issu de son album à paraître mi-juin “Madame X”. Elle sera la deuxième star américaine à chanter en entracte du concours après son collègue de duo (sur “4 Minutes” en 2008) Justin Timberlake qui avait chanté en 2016 à Stockholm “Rock Your Body” puis son nouveau titre “Can’t Stop The Feeling” qui deviendra un succès mondial. Cependant, avant eux, d’autres artistes connus internationalement mais ayant un lien avec le concours (soit car ils animaient, soit car ils venaient du pays organisateur) ont chanté en ouverture ou en entracte du concours. Nous pouvons citer par exemple l’ouverture en 1996 faite par le chanteur de A-Ha (et co-animateur cette année là) Morten Harket sur le titre “Heaven’s Not For Saints”, Boyzone en entracte en 1997 “Let The Message Run Free” ou encore en 2001, le groupe Aqua avec un medley de leurs titres en direct de Copenhague.

Durant la semaine à Tel Aviv, outre Netta, nous verrons une autre ancienne gagnante israélienne… Dana International, en ouverture de la finale (selon les rumeurs), avec un medley composé de “Diva”, son titre gagnant de 1998 et du titre “Tel Aviv”. Elle devrait accueillir les participants de la finale qui descendraient d’un avion. En effet, depuis 2013, la tradition est d’ouvrir la finale avec la présentation des artistes en compétition. Une idée déjà utilisée aux débuts du concours (en 1959, 1961, 1963 et 1983 pour être plus précis) mais abandonné ensuite pour laisser place pendant de nombreuses années à des films touristiques sur la ville/pays hôte, puis ensuite par la performance du titre gagnant de l’année précédente. Toutefois, même si la gagnante en 1998 est une des gagnants les plus connus, il n’est pas fréquent de voir un entracte ou une ouverture par un ancien gagnant qui n’est pas le vainqueur de l’année précédente. Dans l’histoire, seuls Ruslana en 2017 et Johnny Logan en 1993 (mais il avait gagné le concours en tant que compositeur en 1992) ont eu cette opportunité dans le cadre d’entractes.

Autres gagnants au programme de l’Eurovision 2019, Conchita Wurst et Måns Zelmerlöw. En effet, les deux accompagnés de Eleni Foureira et Verka Serduchka (qui ont fini chacun 2e) chanteront en entracte de la finale un titre appartenant à un autre. C’est ainsi que Conchita chantera “Heroes”, Måns “Fuego”, Eleni “Dancing Lasha Tumbai” et Verka “Toy”. Les 4 à la fin reprendront avec Gali Atari sa chanson victorieuse de l’Eurovision 1979 “Hallelujah”. Ce titre avait déjà repris dans le passé à la toute fin de l’Eurovision 1999 par les participants y compris la gagnante Charlotte Perelli mais dans un contexte plus sombre, puisque c’était un hommage aux victimes des guerres dans les Balkans. Même si cette idée d’entracte est une première dans le concours, nous pouvons se souvenir qu’en 2012, les gagnants de 2007 à 2011 (donc Marija Serifovic, Dima Bilan, Alexander Rybak, Lena et Ell & Nikki) avaient chanté leur chanson puis Waterloo tous ensemble à la fin de l’entracte.

Enfin, concernant les entractes musicaux, notons la présence de Shalva Band avec le titre “Million Dreams” en 2nde demi-finale. Le groupe a participé à la sélection israélienne, Rising Star 2019 mais ont abandonné vers la fin de l’aventure pour être certain de ne pas être choisi comme candidats à domicile afin de ne pas chanter pendant le Shabbat. En finale, c’est Idan Raichel qui aura ce rôle avec l’interprétation du titre “Boee (Come To Me)” accompagnée de 24 musiciens et des 26 finalistes du concours dans un entracte ressemblant à celui de 2014 où Emmelie de Forest qui avait chanté “Rainmaker” accompagné par les participants de la finale.  Il est assez classique que les diffuseurs hôtes demandent à des interprètes locaux d’assurer des entractes pour montrer au monde la culture musicale locale. Ainsi, ces dernières années, l’Ukrainien Monatik, Emin Agalarov en Azerbaïdjan, Agnes, Darin et Sarah Down-Finer ou Branko l’année dernière au Portugal ont rempli ce rôle.

Enfin, d’autres invités non-musicaux interviendront durant la cérémonie comme par exemple l’actrice israélo-américaine Gal Gadot qui aura un rôle spécial lors de la Grande Finale à l’instar par exemple d’un Zlatan Ibrahimovic qui avait accueilli les téléspectateurs dans sa ville de Malmö lors du concours 2013, d’un Novak Djokovic lançant les votes en 2008 ou plus surprenant d’un Elton John en duplex du Life Ball de Vienne en 2003 mais aussi le mentaliste Lior Suchard qui se produira durant les 3 émissions. Même si pour la première fois que nous verrons un mentaliste, il y a déjà eu des entractes sans musiciens ou danseurs dans le concours. Nous pouvons citer Charlie Rivel, un clown, en 1973 ou encore le Cirque du Soleil en 2009.

Pour le moment, il n’a pas été annoncé des entractes de danse, assez régulier dans le concours avec comme entracte le plus mémorable, Riverdance en 1994, ou d’entractes chantés ou dansés par les animateurs, tendance lancée dans les années 80 par une danse de Marlene Charell en 1983 et en chanson par Lill Lindfors en 1985 et vue encore ces dernières années en demi-finale (medley d’ouverture/danse en entracte sur des titres du concours en 2017 et 2018) et en finale avec le Love Love Peace Peace de Petra Mede et Måns Zelmerlöw en 2016 mais la KAN et l’UER nous préparent sans doute d’autres surprises…

En attendant de découvrir tous ces entractes pour 2019 en direct, vivez avec EFR12 l’Eurovision 2019 en écoutant les titres en compétition, puis dès le 12 mai, en direct de Tel Aviv durant la semaine du concours !

Publié par Benjamin

Fan normand de l’Eurovision
Rédacteur chez eurovision-fr.net

Soutenez la radio

Don Paypal

A SUIVRE AUSSI