Première Demi-finale, les pronostics d’EFR12

Depuis plus d’une semaine les répétitions battent leur plein à Tel Aviv et 48h à peine après la somptueuse cérémonie d’ouverture ponctuée par le défilé des délégations sur le tapis orange, sept d’entre elles vont pouvoir d’ores et déjà préparer leurs valises de retour.

Considérée par les observateurs comme la moins relevée des 2, cette demi-finale mettra aux prises 17 titres. L’Equipe d’EFR12 s’est risquée comme chaque année au petit jeu des pronostics pour deviner quels pays nous devrions retrouver en finale samedi prochain.

Tout d’abord, quelques chansons apparaissaient depuis leur divulgation, certaines de rejoindre les pays du Big 5 et l’hôte Israélien et les répétitions n’ont fait que renforcer ce sentiment.
C’est le cas de la chanson d’ouverture chypriote « Replay » par Tamta. Surfant sur la recette presque gagnante de l’an passé, les Chypriotes nous offrent un titre dansant, superbement défendu sur la scène de Tel Aviv par une diva grecque d’origine géorgienne. Quasiment assurée de recevoir le maximum de votes de leurs voisins grecs et de la Géorgie, Chypre a un ticket pour la finale quasiment garanti. On peut en dire autant de la Grèce qui présente une chanson moderne à la scénographie baroque « Better love » interprétée par Katerine Duska à la voix très proche d’Adèle.
La qualification de l’Islande ne fait également que peu de doutes. Bien sûr, l’univers BDSM des Islandais peut dérouter plus d’un fan mais l’efficacité du titre et la scénographie originale devraient permettre une qualification facile.
Certains fans étaient sceptiques après la première sélection publique de l’Australie et jugeaient le choix de la chanson opéra pop « Zero Gravity » défendue par Kate Miller-Heidke peu audacieux. Les répétitions auront certainement conduit la majorité des réticents à revoir leur jugement. La mise en scène est lumineuse et la voix de la soprano australienne sans faille.
Quelques pays apparaissent également avoir de grandes chances de passer l’obstacle des demi-finales. Dans cette catégorie, on peut ranger la balade moderne de la Belgique « Wake Up » par Eliot, la balade éthérée de la Slovénie « Sebi » et le titre électro-pop du Portugal « Telemoveis ».

Les trois places restantes seront sans doute très disputées mais quelques pays nous semblent n’avoir que peu de chances de les obtenir.
Dans cette catégorie, on peut ranger en premier lieu le titre tout sauf moderne Heaven des D.Moll monténégrins, la dance de supermarché de Darude et de son mauvais vocaliste Sébastien Rejman pour la Finlande et la deuxième tentative du Turc Serhat pour San Marin « Say Na Na » qui malgré une mise en scène de qualité ne parviendra pas à masquer ses faiblesses vocales. La grosse déception des répétitions Victor Crone pour l’Estonie devrait connaître le même sort que Verona en 2017 alors que l’amateurisme de la jeune chanteuse du Bélarus Zena ne devrait pas déchaîner les faveurs des jurys ou du public
Restent donc cinq pays en lice pour les trois derniers tickets et au vu des répétitions, nous attribueront ceux-ci au titre disco-funk « Friend of a friend » des sympathiques Tchèques Lake Malawi, à la classique balade balkanique de la Serbie, « Kruna » sublimement interprétée par Nevena Bozovic et à l’Ethno-rock Polonais « Pali sie » du groupe Tulia même si la sincérité de Papai Joci pour la Hongrie « Az en Apam » ou l’intensité du géorgien Oto Nemsadze pourraient créer la surprise.

Réponse ce soir aux alentours de 23h !

Credits Photo : Eurovision.tv

Publié par Killian

Killian… Amateur depuis 2011

Soutenez la radio

Don Paypal
23 Partages

A SUIVRE AUSSI