Que sont-elles devenues ?

EFR12 continue sa série de portraits d’artistes féminines qui ont représenté leur pays à l’Eurovision. Et aujourd’hui, destins croisés de deux artistes des Balkans qui ont chacune, à leur manière, gagné le concours de l’Eurovision.

La Serbie était représentée en 2019 à l’Eurovision par Nevena Božović, une jeune artiste qui avait déjà une expérience du concours, puisqu’elle avait représenté son pays à l’Eurovision Junior en 2007. Cette même année, en 2007, la Serbie revient au concours après 3 années d’absence, trois longues années de disette dues à l’éclatement de la Serbie et du Monténégro. Un retour triomphal avec “Molitva”, la chanson gagnante de l’Eurovision 2007 et de celle qui a propulsé la Serbie sur le devant de la scène musicale européenne avec sa balade : Marija Šerifović.

L’artiste serbe a commencé sa carrière en 2003 avec son premier album “Naj, Najbolja”, avant d’exploser véritablement lors de la sortie de l’album “Bez Ljubavi” en 2006 et en gagnant la sélection nationale serbe 2007 puis l’Eurovision. Depuis lors, sa carrière a continué dans les Etats voisins de la Serbie, sans que Marija ne cherche à internationaliser ses chansons pour un public européen plus “pop”. En 2019, elle a tout de même été nommée 4 fois à l’équivalent des “Victoires de la Musique” serbe, et a remporté le prix pour “Artiste Féminine de l’année”, signe d’une vitalité musicale qui n’a jamais décliné dans son pays.

Marija Šerifović partage un point commun avec une artiste des Balkans qui a réussi la performance d’obtenir le meilleur classement de son pays à l’Eurovision. Vous ne le saviez peut-être pas, mais Marija Šerifović et Tamara Todevska ont toutes les deux 34 ans !

Tamara Todevska, artiste macédonienne, a ainsi réussi l’exploit de placer la Macédoine du Nord en tête du classement des jurys à l’Eurovision 2019. Nous l’avions découverte en 2008 en trio avec Vrčak et Adrian Gaxha sur la scène de Belgrade, mais leur dixième place de l’époque n’a pas suffi pour les emmener en finale. La carrière de Tamara Todevska a débuté à l’âge de 20 ans, quand celle-ci a sorti son premier album “Sino” en Macédoine du Nord. Et il a fallu attendre l’âge de ses 30 ans pour voir son deuxième album paraître, “Eden Den”. Dix années d’attente, de travail, d’espoir, et pour notre plus grand bonheur la voir monter sur scène à l’Eurovision 2014 en tant que choriste, puis en 2015 pour interpréter “Brod što tone” qui finira deuxième de la sélection nationale macédonienne…

Désormais, on peut espérer que le parcours de Tamara à Tel-Aviv fera connaître les rythmes de ce petit pays enclavé des Balkans dans toute l’Europe !

Publié par Killian

Killian… Amateur depuis 2011

Soutenez la radio

Don Paypal

A SUIVRE AUSSI