Destination finale ! Qui ira à Lisbonne ?

Une semaine après la première demi-finale de Destination Eurovision qui avait vu la qualification de Lisandro Cuxi, Emmy-Liyana, Malo’ & Louka pour la grande soirée du 27 Janvier prochain qui désignera en direct le prochain représentant français au Concours Eurovision de Lisbonne le 12 Mai se déroulait la seconde demi-finale.

Comme la semaine passée, 9 chansons originales devaient livrer bataille devant un jury international représentatif des goûts musicaux de l’Europe de l’Est, du Nord et du Sud et d’un jury francophone composé d’Isabelle Boulay, Christophe Willem et d’Amir pour obtenir les quatre dernier tickets pour la finale.

Une nouvelle fois, les artistes en compétition devaient tout d’abord reprendre une chanson à leur sauce avant de proposer leurs titres inédits.
La jeune Lucie Vagenheim, dauphine de Lisandro Cuxi lors de la précédente édition de The Voice ouvrait la compétition avec une chanson pop aux accents très actuels. « My World ». La prestation de la jeune rouennaise laissait les jurys et les téléspectateurs sur leur faim du fait de la voix mal assurée de la chanteuse qui semblait plus concentrée sur sa difficile chorégraphie que sur son placement vocal.

Le duo Madame Monsieur lui succédait sur le plateau avec un titre à l’histoire extrêmement émouvante. « Mercy » relate la naissance d’un bébé réfugié en mars dernier sur un bateau de sauvetage des migrants en Méditerranée. Des paroles profondes (je suis tous ces enfants que la mer a pris), une musique rythmée et un visuel sobre et étudié ont totalement conquis le jury français.

La rude tâche de chanter ensuite revenait à la jeune chanteuse aveugle d’origine mauricienne et ancienne gagnante de The Voice Kids, Jane Constance. « Un jour j’ai rêvé « est une balade extrêmement classique et datée qui malgré l’interprétation sans faille de la jeune artiste laissait le jury (à l’exception d’Amir) et le public de marbre.

Nassi avait aussi un rêve, celui de chanter mais il l’exprimait de façon beaucoup plus rythmée et moderne que Jane sur son « Rêve de Gamin », chanson pop avec un refrain aux rifs orientaux mais des couplets plutôt faiblards en comparaison. Le jury semblait emballé par la chorégraphie et le visuel soulignant que Nassi était déjà prêt pour Lisbonne.

Lisbonne était d’ailleurs l’une des villes inspiratrices d’Igit, artiste à l’univers original mêlant ceux de Stromae et de Jacques Brel. Sa valse « Lisboa Jerusalem » rencontrait un succès parfaitement mérité tant la chanson vous prend aux tripes dès le début jusqu’au crescendo final. Ce titre n’est pas sans rappeler « Amor pelos dois » par l’émotion qu’il provoque dès la première écoute.

Le benjamin de la compétition, Max Cinnamon lui succédait sur scène avec un titre qu’il a lui-même composé et proposé via la plateforme France 2 « Ailleurs ». Le rythme chaloupé de la chanson, la fraîcheur et la modernité du chanteur remportait à la surprise générale les faveurs du jury.

La jolie Sarah Caillibot, auteur-compositeur proposait ensuite sa chanson poignante « Tu me manques », sorte de poème musical sur la rupture mais le jury lui reprochait ses arrangements emphatiques et louait plutôt ses qualités d’auteur que d’interprète.

Un autre ex-candidat de The Voice, Sweem interprétait ensuite son titre « Là-haut » au refrain porté par la voix aiguë du chanteur tout en contraste avec son physique. June the Girl fermait le ban avec son titre electro pop « Same » mais à la surprise générale, Amir pointait du doigt le côté générique de la chanson qui laissait supposer qu’elle n’aurait pas les faveurs du jury.

Cette fois, c’était au tour d’Isabelle Boulay de proposer son dernier titre (un peu plombant) en attendant la divulgation des votes.
Des votes qui contrairement à la semaine passée ne laissaient que peu de place au suspens puisque dès le début 4 chansons se détachaient du lot et se qualifiaient avec dans l’ordre Madame Monsieur, Max Cinnamon, Nassi & Igit alors que June The Girl n’obtenait que 8 points et que la jeune Lucie n’en recevait aucun.
Garou accueillait ensuite sur scène les quatre qualifiés et nous donnait rendez-vous pour la grande finale de samedi prochain.

Publié par Killian

Journaliste
Suis l’Eurovision depuis 2015

Soutenez la radio

Don Paypal

A LIRE AUSSI