Deuxième demi-finale, un combat de titans

Ce soir les 10 derniers tickets pour la grande finale de samedi seront distribués et le moins que l’on puisse dire c’est que la lutte pour les obtenir promet d’être acharnée.

Considéré par les observateurs comme largement plus relevé que la première demi-finale, le spectacle de ce jeudi sera sans nul doute splendide et il y a de fortes chances que le vainqueur final du Concours se trouve parmi les 18 chansons en lice.
Au vu des résultats très surprenants du premier show, le jeu des pronostics s’avère hasardeux mais l’Equipe d’EFR12 s’y est à nouveau risqué en espérant être plus proche de la vérité que mardi.
La qualification de Saint Marin et de la prestation vocalement catastrophique de Serhat a prouvé que tout le monde avait ses chances néanmoins quelques pays semblent s’acheminer irrémédiablement vers une élimination.

Dans cette catégorie on peut ranger les deux pays baltes. Le groupe Carrousel qui représente la Lettonie présente « That Night » une chanson très agréable à écouter en fond sonore mais qui dans le cadre du concours parait devoir passer totalement inaperçue. A l’instar des ses voisins, le Lituanien Jurij Veklenko et son « Running with the Lions », chanson sans relief ne devrait pas passer l’obstacle de jeudi. Le troisième participant qui devrait logiquement en rester là est le kitschissime chanteur aux ailes d’ange Roko. Le croate ne devrait pas suivre la voie de son mentor Jacques Houdek , tant sa chanson et sa prestation paraissent datée.

Deux autres pays semblent en ballottage plutôt défavorable selon les journalistes présents aux répétitions, il s’agit de l’Irlande et de l’Albanie. Sarah Mc Tiernan a le difficile privilège de passer en numéro 2 avec son titre pop sucrée qui fleure bon les années 60 « 22 » , elle propose un visuel très coloré et surprenant mais ses approximations vocales devraient lui coûter la qualification. La voix de la diva Albanaise, Jonida Maliqi est elle irréprochable et en plus elle est la seule à chanter dans sa langue maternelle mais le visuel qui accompagne la balade ethnique « Ktheju Tokës » parait trop terne pour lui permettre de se démarquer dans un contexte aussi relevé.

L’Autriche et la Moldavie ont profité des répétitions pour émerger au rang de qualifiés potentiels. L’Autrichienne aux cheveux bleus Paenda avec sa balade éthérée « Limits » a impressionné les observateurs par sa voix magnifique et sa mise en scène sobre et efficace alors que la Moldave Anna Odobescu a tenté sa vergogne de dupliquer la recette qui a permis à l’Ukraine de se classer 4ème en 2011 avec une chanson fade et présente quasiment la même mise en scène pour détourner l’attention des jurys et des votants. Au contraire, l’Arménie présente une chanson hyper efficace et moderne « Walking Out » interprétée par une jeune et talentueuse chanteuse Srbuk mais le fait d’ouvrir le show avec une mise en scène peu percutante met en péril ses chances de reprendre la cours des qualifications Arméniennes interrompues l’an passé.

Ester Peony a également pour objectif de renouer avec les qualifications systématiques des Roumains et « On a Sunday » possède de nombreux atouts pour atteindre cet objectif même si la mise en scène reprend largement inspirée du clip parait un peu sombre.
Les pays nordiques se présentent en force dans cette demi-finale et les trois possèdent d’évidentes chances de qualifications. C’est évident pour la Suède et son charismatique chanteur John Lundvik dont le « Too late for love » a profité des répétitions pour s’affirmer comme un prétendant crédible à un 7ème succès suédois au Concours. La Norvège propose un titre qui sonne comme typiquement Eurovision « Spirit in the Sky » mais le visuel léché et le talent indéniable du trio KEiiNO, constitué pour l’occasion, permettront sans nul doute de les retrouver samedi prochain. Si on veut chercher une possible élimination, elle est à chercher du côté des Danois. Leonora est fraîche et lumineuse mais « Love is forever » est une chanson dont le côté mièvre pourrait rebuter les jurys et ne pas inciter le public à se ruer sur son portable pour la défendre.

Restent donc les pays favoris pour accompagner Suédois et Norvégiens en finale. Tout d’abord les deux bijoux que sont les balades Russes et Nord-macédoniennes « Scream » et « Proud ». Portées par des interprètes au talent indéniable et par des mises en scène très ressemblantes mais somptueuses, on devrait les retrouver au plus haut samedi soir. Le grand favori néerlandais Duncan Laurence a vu sa côte décroître au fil des répétitions. Malgré une mise en scène minimaliste, « Arcade » est un titre extrêmement puissant qui devrait sans nul doute être plébiscité par les jurys.
Malte a choisi pour la première fois de délaisser son traditionnel Song Festival pour désigner son représentant. La jeune Michela Pace a raflé tous les suffrages lors du X Factor Malta et son talent lui confère toute la légitimité pour interpréter au mieux « Chameleon », chanson pop moderne qui recueillera de nombreux votes du jeune public.

Enfin, deux pays ont certainement leurs tickets validés d’office pour samedi et pas uniquement grâce aux physiques très avenants de leurs interprètes. Il s’agit de la Suisse qui a opté pour le très populaire Luca Hänni pour retrouver le chemin du show du samedi perdu depuis 2013. Excellent danseur, celui-ci a fait appel à la déesse suédoise de la mise en scène Eurovisuelle Sacha Jean-Baptiste pour valoriser le percutant « She got me » et de l’Azerbaïjan qui aura l’honneur de clore le show avec une chanson efficace défendue avec talent et conviction par Chingiz. « Truth » a en effet de solides arguments pour ramener le concours 2020 au Crystal Hall de Bakou.

En résumé, nos pronostics pour ce soir sont les suivants :
Qualifiés certains : Suède, Azerbaïdjan, Norvège, Suisse, Russie, Pays-bas
Probables : Macédoine du Nord, Roumanie, Malte
Éventuels : Moldavie, Autriche, Danemark, Arménie
Outsiders : Albanie, Irlande
Surprises : Croatie, Lettonie, Lituanie.

Publié par Killian

Killian… Amateur depuis 2011

Soutenez la radio

Don Paypal

A SUIVRE AUSSI