L’Australie à Lisbonne, une contre-performance ?

Nous avions découvert Jessica Mauboy au cours de l’entracte de l’Eurovision 2014 à Copenhague, prémisse de la 1ere participation de l’Australie au Concours.

Elle était ainsi la troisième artiste australienne à monter sur la scène de l’Eurovision (après Olivia Newton-John en 1974 et Gina G en 1996). Jessica a été choisie pour représenter son pays à Lisbonne en 2018. Sa chanson “We Got Love” a remporté de nombreux suffrages parmi les jurys et les spectateurs dans l’Altice Arena. Mais sa dernière place aux votes du public qui l’ont positionnée à la 20ème place du classement final, interroge.

En 4 participations, on peut dire que l’Australie a connu des hauts et des bas : en 2016, Dani Im emmenait son pays sur la deuxième marche du podium, mais, seulement deux ans après, Jessica Mauboy s’effondre en finale avec les 9 points octroyés par le public européen. Pour quelles raisons le public n’accroche-t-il plus aux chansons pop que la télévision australienne nous propose ? La question de la légitimité de la participation d’un pays si éloigné du continent Européen se pose t-elle toujours dans l’esprit des téléspectateurs ? Alors qu’elle fait figure chaque année de favorite, on peut se demander si un jour l’Australie ne se retrouvera pas coincée en demi-finale de l’Eurovision…

Depuis son retour en Australie, nous n’avons pas entendu Jessica Mauboy présenter de nouvelle chanson. Pourtant, les fans ont apprécié sa voix, sa bonne humeur et le fait qu’elle était très accessible au Portugal. Et sa chanson “We got love” résonnée ce week-end encore lors de la gay-pride à Madrid.
Peut-être la reverrons-nous alors bientôt sur la scène de l’Eurovision !

Publié par Killian

Journaliste
Suis l’Eurovision depuis 2015

Soutenez la radio

Don Paypal

A LIRE AUSSI