Mello, l’avant dernier show…

En plus des finales nationales de samedi, la Suède organisait la quatrième et dernière demi-finale de sa sélection du Melodifestivalen 2019. L’occasion de donc de faire un point sur ceux déjà assurés d’être en finale et ceux qui ont encore un espoir d’y figurer.

Depuis début février, la Suède vit chaque semaine au rythme de leur sélection nationale pour l’Eurovision, le Melodifestivalen. Organisés à Göteborg, Malmö, Leksend et Lidköping, chaque demi-finale hebdomadaire a permis de déterminer les deux chansons qui sont qualifiés en finale du 9 mars prochain en direct de la Friends Arena de Stockholm ainsi que les deux chansons qui devront passer via la manche d’Andra Chansen (Seconde Chance) qui aura lieu samedi prochain à Nyköping. La sélection est présenté par deux humoristes Marika Carlsson et Kodjo Akolor et deux chanteurs Eric Saade (3e pour la Suède à l’Eurovision 2011 avec Popular) et Sarah Dawn Finer (entracte à l’Eurovision 2013 et 2016 notamment avec son personnage de Lynda Woodruff). Revenons sur les résultats de ces demis-finales.

C’est au Scandinavium de Göteborg, lieu de l’Eurovision 1985 que la compétition s’est ouverte le 2 février dernier avec la première demi-finale. Après un entracte mémorable des animateurs sur les chansons gagnantes israéliennes à l’Eurovision avec Sarah Dawn Finer en Netta ou encore Eric Saade en Dana International, les deux premiers finalistes ont été annoncés. La première est une habituée de la qualification directe puisqu’il s’agit de Wiktoria avec “Not With Me” qui s’était déjà qualifié directement en 2016 et en 2017. Toutefois, cette année, elle a privilégié une ballade classique classieuse et dramatique avec un effet averse pour la mise en scène plutôt que la country-pop qui avait fonctionné lors de ses premières participations. Le second finaliste avait déjà fait la sélection en 2005 (avec le groupe Avalon) mais c’est en solo qu’il a été connu internationalement avec son titre “Bumpy Ride” en 2010. Vous auriez peut-être reconnu Mohombi qui s’est qualifié avec son “Hello”, un titre plus mid-tempo que ses titres précédents avec un tableau à la “Heroes”. D’ailleurs, nous retrouvons derrière le titre entre autres Linnea Deb qui a co-composé la chanson gagnante de l’Eurovision 2015 ainsi que sur “Not With Me”. Les deux qualifiés pour l’Andra Chansen sont Anna Berghandal qui faisait son retour avec “Ashes to Ashes” après sa victoire au Melodifestivalen 2010 (et son élimination en demi-finale à Oslo) et Nano, 2e en 2017, avec “Chasing Rivers”.

La semaine suivante, le 9, la seconde demi-finale s’est tenue avec 7 nouveaux participants à la Malmö Arena qui avait accueilli l’Eurovision 2013. L’entracte principale de la semaine était une vidéo sur l’histoire du Melodifestivalen avec des apparitions d’invités comme Pernilla Wahlgren, Robin Bengtsson (Suède 2017) ou Christer Björkman. Les deux chansons qualifiées ce jour-là en finale étaient d’abord Malou Prtyz, tout jeune talent de 15 ans (mais elle aura ses 16 ans début mars donc éligible pour participer à Tel Aviv), avec sa chanson teen pop “I Do Me” et une ambiance pour la mise en scène d’un lycée américain. La chanson a notamment été composé par Isa, qui s’était qualifié elle-même à 16 ans en finale avec “Don’t Stop” en 2015, une chanson dans le même esprit qu’”I Do Me”. Un signe du destin sans doute. La seconde chanson qualifiée est l’œuvre d’un duo, en l’occurrence, Hanna Ferm & LIAMOO qui est le premier à se qualifier directement en finale depuis Fredrik Kempe et Sanna Nielsen avec “Du Och Jag Mot Världen” en… 2005 ! Leur chanson, “Hold You” est une ballade pop romantique, impression augmenté avec la mise en scène fait de draps volants derrière le duo. C’est la seconde finale consécutive pour LIAMOO qui avait terminé 6e en 2018 avec “Last Breath”. Les qualifiés pour la Seconde Chance sont l’expérimenté Andreas Johnson avec “Army of Us” et le Youtuber d’origine biélorusse Vlad Reiser avec “Nakna i regnet”. Du côté des éliminés, notons la dernière place surprise d’Oscar Enestad (ex-membre de FO&O) et l’élimination de Margaret qui avait été finaliste du Melodifestivalen l’année dernière.

Direction la ville de Leksand pour la troisième demi-finale qui a eu lieu le 16 février et qui a été ouverte par un medley hommage à Ted Gärdestad (vainqueur du Melodifestivalen et donc représentant suédois à l’Eurovision 1979 avec “Satellit”) par Eric Saade. C’est deux habitués du concours qui se sont qualifiés directement en finale durant cette demi-finale. Le premier est Jon Henrik Fjällgren avec “Norrsken” qui se qualifie directement pour sa troisième finale en trois participants avec son mix entre chants nordiques et pop qui a fait son succès. Les deux dernières fois (en 2015 et en 2017), il avait terminé sur le podium, à voir donc s’il fera pareil ou mieux le samedi 9 mars. La seconde est Lina Hedlund avec son titre typique de la pop suédoise (qu’on pourrait comparer à “Party Voice” de Jessica Andersson qui avait participé en 2018) “Victorious”. Même si elle a déjà connue, soit accompagné de sa sœur d’Hanna soit au sein du groupe Alcazar où elle était membre entre 2007 et 2018, la finale, ça sera la première qu’elle fera seule. En Andra Chansen, nous retrouverons le représentant suédois à Kiev en 2005, Martin Stenmarck avec “Låt skiten brinna” ainsi que Rebecka Karlsson, deuxième de la Nouvelle Star suédoise en 2016 avec sa ballade pop “Who I Am”. Enfin, Dolly Style (habituées aux Secondes chances habituellement), Omar Rudberg (autre ex-membre de FO&O) et les wildcards de la sélection (choisis via un concours annexe) The Lovers of Valdaro ont terminés leur compétition à ce stade.

Enfin, les demis-finales se sont conclues ce samedi en direct de Lidköping au sud-ouest de la Suède avec la quatrième soirée de la compétition marqué en entracte par l’interprétation d’une chanson inédite par Sarah Dawn Finer et Eric Saade, “Ljuset” (La lumière) dont les profits seront reversés à l’association caritative de la télévision suédoise, Radiohjälpen. Sur les 7 artistes en compétition, ce sont deux hommes qui se sont qualifiés pour Stockholm. Il s’agit de John Lundvik avec son titre gospel “Too Late for Love” qui peut rappeler un peu dans l’esprit “Nobody But You” de Cesar Sampson, 3e pour l’Autriche à Lisbonne en mai dernier. Même s’il a déjà sa place à Tel Aviv en tant que co-compositeur de “Bigger Than Us” de Michael Rice pour le Royaume-Uni, il est bien possible que il l’obtienne également en tant que candidat suédois puisqu’il a fini 3e du Melodifestivalen 2018 et qu’il est actuellement le numéro 1 chez les bookmakers. L’autre qualifié de la semaine peut être une menace pour lui. Celui-ci est un jeune artiste (à peine 16 ans) originaire de Syrie, Bishara avec sa ballade rétro “On My Own” chanté avec sa voix encore juvénile. Sa chanson a été co-écrite par le vainqueur en titre du Melodifestivalen, Benjamin Ingrosso, qui peut donc encore espérer remporter pour la seconde année de suite la sélection en tant qu’auteur-compositeur. Du côté de l’Andra Chansen, les deux derniers qualifiés sont les représentants suédois de 1993, le groupe Arvingarna avec leur titre joyeux “I Do” et la power ballad de Lisa Ajax, qui s’était déjà qualifié en finale via la Seconde Chance lors de sa dernière participation en 2017, “Torn”. La recordwoman de participations Ann-Louise Hanson ainsi qu’Anton Hagman qui avait battu en Andra Chansen Loreen en 2017 ont quant à eux été éliminés.

Après l’émission, les duels pour la Seconde Chance de samedi ont été annoncés et sont les suivants : Andreas Johnson contre Anna Bergendahl, Vlad Reiser contre Nano, Martin Stenmarck contre Lisa Ajax et enfin Rebecka Carlsson contre Arvingarna. Le gagnant de chaque duel se qualifiera à son tour pour la finale.

En attendant de savoir qui représentera la Suède à Tel Aviv, vous pouvez toujours écouter les chansons du Melodifestivalen 2019 et des autres finales nationales sur votre webradio EFR12 !

Publié par Benjamin

Fan normand de l’Eurovision
Rédacteur chez eurovision-fr.net

Soutenez la radio

Don Paypal
0 Partages

A SUIVRE AUSSI